du 5 au 27 Novembre 2016
menu

prouvost6

Il faut regarder les photographies d’Elizabeth Prouvost comme un conte de fées . Dans ces contes on trouve le meilleur et le pire de la condition humaine. Pour Elizabeth Prouvost la vie est comparable au radeau de la méduse où nous sommes jetés, avec nos désirs, nos peurs, nos mauvais chemins et nos espoirs de rédemption . Il est facile et même quelquefois tentant de plonger dans l’enfer, mais un enfer ,celui qu’elle nous propose, qu’on pourrait dire humain, qui ne fait pas vraiment peur parce que nous nous y reconnaissons . Ses modèles sont des gens ordinaires, désireux d’assumer cette envie de laisser leur corps s’exprimer . Et à partir de cette acceptation, tous les corps disent quelque chose de véridique et de violent . C ‘est l’énergie de ces corps, vivants, qui agit et qu’Elizabeth enregistre .

Agathe Gaillard

Leave a reply